Dormir quelques heures ou faire une nuit blanche ?
Faut-il dormir après une nuit blanche ou avant ?

Dormir quelques heures ou faire une nuit blanche ?

Vaut-il mieux dormir 1 heure, 2h, 3h, un peu, avant ou après une nuit blanche ? La tentation de ne pas dormir après une grosse soirée pour les étudiants et les adultes est forte. Pour autant, on sait que la journée sera bien difficile. Pour d’autres, il vous est impossible de trouver le sommeil après une nuit blanche. Alors, vaut-il mieux dormir quelques heures après une nuit blanche ou pas ?

Dormir ou ne pas dormir ?

Vous allez faire une sortie en boîte, l’ambiance est superbe et vous vous amusez très bien. Hélas, il est déjà 5 heures du matin et vous allez devoir vous lever dans quelques petites heures pour aller travailler. Que faire alors ? Devez-vous dormir pour réussir à recharger les batteries ou bien enchaîner sur une nuit blanche ? Bien entendu, vous imaginez déjà que sans dormir vous allez :

  • Avoir des forts risques de somnolences durant la journée. Votre lit vous appelle déjà !
  • Vous aurez du mal à vous concentrer et aurez des troubles qui seront un véritable poids dans votre travail.
  • Vous avez que vous vous coucherez très tôt le lendemain pour essayer de récupérer. Pour autant, les heures perdues sont perdues à jamais !

Alors que faire ? Une étude menée par le journal américain du sommeil sleep conclut sur le fait que dormir uniquement 6 heures serait aussi épuisant que de faire une nuit blanche. En réalité, vous ne rechargerez pas vos batteries en dormant si peu. Dans leur tests, les groupes de personnes ayant dormis et n’ayant pas dormis étaient dans le même état de concentration et somnolaient ! Pour autant, ceux qui avaient 6 heures de sommeil évitaient d’atteindre un épuisement total.

Vous me direz “6 heures ?! C’est beaucoup ! Moi, je vais dormir uniquement 2h ou 3h ou faire une nuit blanche”. Beaucoup d’entre nous dépendent d’antécédents génétiques, de leur confort de vie et de leur alimentation pour obtenir un sommeil réparateur. Ainsi, si votre ami dort dans son lit deux heures et que vous dormez trois heures dans un canapé, il y a fort à parier que votre ami se sentira mieux que vous ! Les études révèlent cependant que :

  • Si votre corps réclame du sommeil, c’est que vous devez dormir. Ainsi si vous vous sentez apte à dormir, même si c’est pour quelques heures, faites le !
  • Vous pouvez vous accorder une sieste dans la journée, elle vous sauvera !
  • Pour tenir, le thé est un meilleur allié que le café.

Si à l’inverse, vous ne ressentez pas l’envie de dormir et n’avez pas d’antécédents médicaux, vous pouvez tenter la nuit blanche, à conditions de vous reposer dès que vous sentez le sommeil venir à vous.

La différence des morphologies et des facteurs

Il existes plusieurs éléments qui vont influer sur votre besoin en sommeil et sur la qualité de ce dernier :

  • Si vous avez un travail très physique ou poussé intellectuellement, vous ressentirez plus facilement la fatigue de votre nuit blanche.
  • Si vous avez une alimentation correcte, chargée en trytophane, vous améliorerez la qualité de votre sommeil.
  • Si vous faites du sport, vous serez plus résistant à la fatigue, sauf si vous sortez de votre entraînement.
  • Si vous avez consommé de l’alcool et avez une morphologie “légère”, il se peut que vous soyez plus sujet à ses effets.

D’autre éléments comme la prise de médicaments, le fait que vous ayez consommé du café, que vous ayez des problèmes dans votre vite ou que vous enchainiez les nuits de mauvaise qualité feront que vous ne tiendrez pas pendant cette nuit blanche. Mon plus grand conseil ? Venez armés en étant parfaitement reposé ! Combien de temps vous faut-il donc dormir pour préparer votre nuit blanche ? Seul vous le savez ! Certains ont besoin de 8h de sommeil durant la nuit alors que d’autres en ont besoin que de 6h.

Que faire en cas de nuit blanche, dois-je dormir avant ?

On a tendance à se dire qu’on pourrait faire une petite sieste avant de commencer sa nuit blanche. Faut-il donc dormir avant ? La réponse est : uniquement si votre corps le demande. Si vous dormez avant votre nuit blanche et forcez votre corps à le faire, vous risquez de rompre les cycles du sommeil. S’il est impossible de dormir pour vous avant une nuit blanche, ne forcez pas. De même, s’il est impossible de dormir après votre nuit blanche, c’est que votre corps est simplement déphasé. Laissez lui le temps de reprendre ses marques. Allez prendre l’air quinze minutes et revenez, respirez et fermez les yeux. Si vous vous sentez fatigué, il y a deux solutions : faire une petite sieste réparatrice ou ne tout simplement pas jouer avec le feu en évitant la nuit blanche. Ensuite, vous pouvez préparer votre lendemain afin de le rendre plus agréable :

  • Préparez déjà toutes vos affaires pour aller à la douche et vous habiller pour aller au travail.
  • Réalisez un très bon petit déjeuner avec du thé ou du café pour vous booster.
  • Planifiez à l’avance un moment sieste au travail en vous équipant de bouchons d’oreille et d’un bon masque de nuit.

Si vous voulez survivre à votre nuit blanche, n’allez pas dans les excès ! Une nuit de plusieurs heures en étant alcoolisé ne vous permettra pas de récupérer et d’avoir un sommeil réparateur.

 

Sabrina Iliena

Passionnée de solutions naturelles, amoureuse inconditionnelle du lit, je vais vous aider à retrouver le sommeil avec mon expérience confirmée en sophrologie.

Laisser un commentaire

Fermer le menu